L'histoire de la Francophonie

La Francophonie est une aventure récente. Son histoire politique démarre il y a quarante ans, le 20 mars 1970, sous l’impulsion de trois chefs d’État africains, Léopold Sédar Senghor du Sénégal, Habib Bourguiba de Tunisie, Hamani Diori du Niger et du Prince Norodom Sihanouk du Cambodge. Senghor écrivait : « Dans les décombres du colonialisme, nous avons trouvé cet outil merveilleux – la langue française. La colonisation a été une aventure humaine. Comme toute aventure humaine, elle a charrié de la boue et de l’or. Pourquoi ne faudrait-il prendre que la boue et ne pas retenir les pépites ? ». Quarante ans durant lesquels la Francophonie est passée du souvenir d’un empire colonial à la défense d’une autre mondialisation.

Si l’on estime le poids d’une langue en fonction de sa pratique, le français, parlé au minimum par 220 millions de personnes, est la cinquième langue mondiale derrière le mandarin, l’hindi, l’anglais et l’espagnol. Mais l’importance du français ne se mesure pas à ce seul chiffre. Elle est la deuxième langue étudiée après l’anglais, partageant avec elle le privilège d’être parlée sur les cinq continents.